EN // FR

un meilleur dieu

ta survie
dépend   de la mienne

pour infliger cette   peine
sans échappatoire   le corps
rejettera   finalement
[telle une écharde]
l'obscène compte à rebours
de la planète
une t-tâ-tâche remise à plus tard

la nuit     dernière
a été tué un client
au    troisième étage de
notre p-petit    monde commerçant

rah

pour    réduire la terreur
leçon: mort mort
[tu sais que j'aimerais mieux
être dans un berceau]

il   y a dans ta vie
un   attendrissant  symposium
qui me semble silencieux

un lieu
qui    t'es bon
tel un meilleur   dieu
ayant l'honneur de se faire découvrir

de toute une éternité
je n'étais qu'à    une nuit
ou même    un jour
de cette     soudaine renaissance

ravivée
j'ai     appris que les souvenirs
sont une    île

et   combien incroyable   est sa lune
et combien les étoiles   de la lune
ne ressemblent pas,
malgré leur ressemblance,
au    passé,    mais
plutôt    au devenir
    devenu
notre futur
fantasme   commun ––
non réciproque

le new york    de mes rêves
est        toujours enneigé

et comment je ne suis     qu'un quelconque point bleu
éclairant ton téléphone
et sa carte    routière
matinale,
   dévoué

comment je tranche ce point
d'un mouvement vers l'avant –– 

plus de lumière à la fenêtre
plus de lumière        obstrue la lueur de la lune
obstrue l'éclat de        l'obéissante
      conception de notre     désir

nous ne savons pas
d'où    est venue
l'envie
seulement
qu'elle est arrivée

nous ne   savons pas
comment ces   choses
sont arrivées
seulement   qu'elles
le   sont


Ivanna Baranova est un poète et un photograph basé au Brooklyn. Elle est l’author de confirmation bias, imminent de Metatron Press en 2019. Son travail est apparu ou est à venir avec ÄLPHÄ, Columbia Journal, glitterMOB, Hobart, Montréal Review of Books, NTS Radio, Peach Mag, Poetry Is Dead, Prism international, Sub Pop Records, VICE, et ailleurs.


ivannabaranova.com
@internetfantasy
@ivanna.jpg